Home Home

Émissions radio

Valais Wallis 2015

En 2015, le Canton du Valais fêtera le 200ème anniversaire de son entrée dans la Confédération helvétique. Conscients de l’histoire du canton, il convient de porter notre regard vers l’avenir et d’organiser une suite d’événements mémorables pour fêter le Bicentenaire. Cet événement historique doit s’inscrire dans les mémoires ainsi que laisser une empreinte durable. Les festivités doivent être populaires et placées sous le signe de la convivialité, de l’accueil, du partage, de l’ouverture ainsi que de l’innovation et de la découverte.

Hébergement touristique

Les projets d’intérêt cantonal visent à soutenir les lits chauds et marchands, c'est-à-dire l'hôtellerie et la para-hôtellerie. La haute qualité et la valeur ajoutée que ces projets apportent permettent de  promouvoir une stratégie qui renforce le tourisme et limite les lits froids. 

Ecologie industrielle

L'Antenne Régions Valais romand a mis sur pied le projet ECHO un concept d’écologie industrielle novateur, avec l’idée de faire du Valais une source d’économie durable. Un des projets d'ECHO a été réalisé par la SATOM dans le Chablais qui a mis en place un système d'écologie industrielle. En effet, grâce au rejet de chaleur que produit l'usine d'incinération lorsque nos déchets ménagers sont brûlés, la SATOM peut maintenant alimenter un réseau de chauffage à distance qui fournit de nombreux ménages en chauffage. D'autre part, la chaleur des fours permet également de produire de l'électricité.

Marque Valais

La Marque Valais est une marque de garantie commune à tous les secteurs de l’économie valaisanne, ceci dans le but de préserver et d’améliorer la notoriété et l’image du canton, de ses entreprises, produits et services et d’augmenter ainsi la valeur ajoutée générée dans la région.

Aide au logement

Les personnes qui sont domiciliées - ou qui vont l’être - dans l’une des 52 communes bénéficiant de l’aide au logement peuvent solliciter une aide pour la construction, la rénovation ou l'acquisition de leur logement principal. En règle générale, une subvention unique de 6% des coûts d’investissement, mais au maximum de 25'000 francs, est octroyée. Si le bâtiment se situe dans la zone de vieux village, la subvention passe à 10%, avec un maximum fixé à 50'000 francs. 

Entreprises traditionnelles

Le canton offre une large palette d'aide aux entreprises. Celles-ci ne sont valables que si les entreprises répondent à certains critères. Elles doivent être innovantes, créer des emplois ou développer ses activités  des activités d'exportation.

Soutien à l'innovation

La Fondation The Ark organise et coordonne les différentes activités permettant l’établissement, l’éclosion (start-up), la croissance et l’épanouissement de sociétés en Valais. Pour y parvenir, The Ark favorise le développement de nouveaux savoirs issus des hautes écoles spécialisées et des Instituts de recherche cantonaux et nationaux. The Ark incarne la stratégie développée par les autorités cantonales afin de créer un véritable parc technologique en Valais. La particularité de ce parc est d’être multi-sites (six sites technologiques) et de porter sur trois domaines particuliers: les sciences de l’information et de la communication, les sciences de la vie, les sciences de l’ingénieur.

Micropolluants

Les micropolluants sont des substances de synthèse présentes à de très faibles concentrations notamment dans l'eau (ex. substances pharmaceutiques). Elles sont en général produites par les activités humaines, p.ex. dans l’agriculture ou les jardins (herbicide, pesticide, fongicide) et peuvent avoir un effet sur l'homme et sur l'environnement. Les stations d'épuration traditionnelles n'ont en général qu'un pouvoir épurateur limité face aux micropolluants, qui pour une part non négligeable sont rejetés dans la nature.

Particules fines

Les PM10 ou particules fines sont de microscopiques particules en suspension dans l'air, produites quand on brûle des carburants et des combustibles par exemple dans les moteurs diesel, les feux de cheminée etc. Les particules fines émises dans l'air sont pour l'homme le plus nocif des polluants atmosphériques, car elles pénètrent dans le système respiratoire et peuvent provoquer des maladies cardio-vasculaires.

Valorisation des déchets

Aujourd'hui, il est possible de produire de l'énergie sous forme de chaleur, d'électricité ou de gaz à partir de déchets dans les usines d'incinération d'ordures ménagères ou par le biais de biogaz produit à partir des boues des stations d’épuration.  

Electrosmog

Tout ce qui produit de l'électricité, la transporte ou fonctionne à l'électricité émet des rayonnements.

On appelle électrosmog l'ensemble des champs électromagnétiques (champs électriques et champs magnétiques) d'origine humaine dans lequel nous baignons constamment.

Etudes d'impact

Dans la cadre de projets de constructions et d'installations privées et publiques, une étude d'impact est un examen effectué par l'autorité pour vérifier, sur la base d'une expertise, si le projet est conforme aux bases légales en matière de protection de l'environnement.

Protection des sources

En Suisse, on protège l'eau des sources par des zones de protection qui sont délimitées à proximité des captages d'eau potable. A l'intérieur de ces zones, les activités humaines sont soumises à des restrictions. Sans zones de protection approuvées, la qualité de l'eau utilisée pour l'approvisionnement en eau potable ne peut être garantie à long terme.

Déchets de chantier

Les déchets de chantier sont, en phase de déconstruction ou de transformation, les matériaux minéraux comme les briques ou le béton et le bois qui dominent. Mais on peut trouver de nombreux autres produits (isolations, tubes, revêtements de sols, etc.). Ils doivent être triés selon que ce sont des matériaux d’excavation propres (terre, gravier, cailloux…) ou des déchets inertes (revêtement bitumineux, bêton, brique,..).

Working poor

Les working poor représentent une catégorie de la population qui travaille, mais qui ne parvient pas à subvenir à ses besoins. Il s’agit soit de personnes travaillant à plein temps et dont le salaire ne suffit pas à couvrir leurs besoins, soit de personnes exerçant une activité professionnelle, mais sous une forme d’emploi qui s’avère précaire. Hormis le recours à l’aide sociale, il est nécessaire de développer des mesures permettant d’améliorer la situation de ces personnes.

Aide sociale

L'aide sociale est une prestation attribuée aux personnes qui sont dans le besoin, qui ont des difficultés d'intégration sociale et qui ne disposent pas des moyens nécessaires pour satisfaire leurs besoins vitaux et personnels indispensables. Actuellement, les jeunes adultes de 18 à 25 ans, les familles monoparentales et les personnes sans formation professionnelle achevée ont plus de risques d’arriver à l’aide sociale que les autres catégories de la population.

Réinsertion professionnelle dans le cadre de l’aide sociale

Aujourd’hui, l’aide sociale ne peut pas uniquement couvrir financièrement le minimum vital de ses bénéficiaires; elle doit également offrir ses propres mesures d’insertion professionnelle et sociale. Un catalogue de mesures de l’aide sociale a donc été développé. Il contient notamment des mesures d’évaluation de la capacité de travail, des stages pratiques, des allocations d’initiation au travail, un financement des charges patronales ou encore des mesures pour jeunes adultes en vue de l’acquisition d’une formation post-obligatoire.

Réinsertion professionnelle des personnes handicapées

Dans la mesure du possible, on essaie de permettre aux personnes handicapées de poursuivre une existence autonome à leur domicile et de pouvoir participer à la vie économique. Mais si le maintien à domicile et l’intégration au marché du travail ne peut pas se concrétiser, il est nécessaire de faire appel à des structures de soutien permettant la prise en charge institutionnelle ou l’intégration à un atelier protégé ou d’occupation. Plusieurs types d’ateliers ont été créés pour permettre l’insertion professionnelle de ces personnes : atelier protégé traditionnel, au sein d’une entreprise du 1er marché ou dans un atelier éclaté au sein d’une PME.

Asile

Le canton, par le biais du Service de l'action sociale, s'occupe de l'accueil des requérants d’asile qui sont attribués par la Confédération au Valais. Actuellement, il y a environ 1'900 requérants d’asile en Valais, soit environ 0,6% de l’ensemble des personnes résidant dans le canton. La mission d'accueil des requérants d'asile qui est donnée au canton est plus large que l'hébergement, car elle implique également l'assistance, la scolarisation et l’intégration par l’apprentissage du français ou de l’allemand, la formation professionnelle et l’intégration dans le marché du travail.

Entreprise sociale

Il existe sous l'appellation « entreprise sociale » différentes structures qui s’adressent à des personnes au chômage ou à l'aide sociale. Celles qui visent l'évaluation des capacités et la requalification de chômeurs mais n'ont pas d'activité économique directe. Il y a des structures d’occupation sans objectifs économiques réels mais qui permettent aux personnes sans emploi de maintenir des liens sociaux et une structure du temps. Il y a enfin de véritables entreprises, proches du premier marché du travail qui exercent une activité dans le domaine des services, de l'hôtellerie, de la restauration, de l'entretien, du nettoyage ou de la construction.

L'ORAPA

L'ORAPA fournit une aide en matière de prestations d'entretien qui a pour but de garantir les droits des enfants et des ex-conjoints aux pensions alimentaires qui leur sont dues. Cela se fait soit par l'aide au recouvrement, soit par des avances sur les contributions d'entretien.texte

FDDM Pré d'Amédée 17 - 1950 Sion - Valais / Suisse Tel. +41.27.607.10.80 - fddm@fddm.vs.ch